L’avenir du Bitcoin.

GL2
Paris, le 8 mars 2018.  

Quel avenir pour le Bitcoin[1] .
  

I. Un fait.

 

A une époque où le Bitcoi connaît une évolution qui semble retenir l’attention de l’opinion publique, on peut se demander ce qui va lui advenir.

En effet, à l’origine observée du prix du Bitcoin en dollar des U.S.A. fin 2010-11, celui-ci (cf. graphique 1) était inférieur à $1.

Graphique 1
Prix du « Bitcoin »
en dollar des Etats-Unis d’Amérique

fin 2010-11

Source :https://medium.com/@mcasey0827/speculative-bitcoin-adoption-price-theory-2eed48ecf7da

 

puis en 2010-16, il a évolué jusqu’à $1000 (cf. graphique 2):

 

Graphique 2
Prix du « Bitcoin » en dollar

fin 2010-2016


Source : ibid.

 

et en 2017, il est passé de $1 000 à plus de $10 000 (cf. graphique 3),

Graphique 3
Prix du « Bitcoin » en dollar

2017

 

Source :https://www.bloomberg.com/news/articles/2017-11-29/what-bitcoin-watchers-are-saying-after-the-surge-past-10-000

 

les prix du Bitcoin en dollar allant de pair avec des quantités d’échanges de marchandises, elles aussi en forte augmentation (cf. graphique 4) :

 

Graphique 4

Quantité de « Bitcoin » échangée

2017.

Source: Blockchain.info

https://www.bloomberg.com/gadfly/articles/2017-12-01/bitcoin-is-hot-until-you-actually-try-to-spend-some
Peut-on expliquer cette évolution extraordinaire du Bitcoin, inventé en 2008, qui a fait que son prix est passé de beaucoup moins d’1 $ en 2010 à beaucoup plus que 15 000 $ en 2017 et a permis autant d’échanges de quantités de marchandises ? (cf. graphique 5 sur la fin de la période, à savoir novembre 2017- février 2018) :

Graphique 5

Prix du « Bitcoin » en dollar

novembre 2017- février 2018.

Source :

https://www.bloomberg.com/news/articles/2018-02-19/bitcoin-closes-in-on-11-000-threshold-in-fourth-day-of-gains

A cette question de l’évolution, ma réponse est : « oui ».

L’évolution observée du prix du Bitcoin en dollar est un phénomène explicable par les économistes dits « autrichiens » [2].
Pour la comprendre, il faut mettre en relation le « coût de la situation » de chaque être humain,  le « coût des actes d’échange » qu’il choisit de mener et l’amoindrissement de ce coût qu’il vise, trois notions théoriques à préciser.

 

Dans une première section, le présent texte se propose de schématiser ces coûts en harmonie avec la « loi de l’économie », le « principe de la moindre action », point de départ oublié de l’économie politique.

Il fait valoir que l’être humain cherche à amoindrir en permanence le coût de sa situation par l’acte d’échange qu’il choisit de mener, à savoir le « coût de l’échange ».
Et il montre qu’y contribuent

– tant l’intermédiaire des échanges qu’est l’invention qu’on a dénommée « monnaie » dans le passé

– que le coût d’existence de celle-ci et tout ce qui s’y rattache [3] et que supporte l’être humain, bref un « coût résiduel » incluant le « coût de la monnaie ».

Dans une seconde, il schématise l’explication de la cybermonnaie Bitcoin qu’on a pu observer ces dernières années à partir de ces notions.

La suite sur le Blog du Professeur Georges Lane

 

 

About ecoparis

Un groupe de chercheurs en économie autrichienne
This entry was posted in Bitcoin Blockchains Ethereum. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s