Trois grands oublis.

1. La “loi de l’économie”.

On se serait attendu à ce que la loi de l’économie fût au départ de l’économie politique comme son expression le laisserait penser au premier venu.
Il n’en a rien été.

a. L’économie politique.

D’où vient l’économie politique ?

… C’est en 1615 que l’Économie politique a reçu pour la première fois le nom sous lequel elle est aujourd’hui connue, dans un livre français, le Traicté de l’OEconomie Politique, par Antoine de Montchrétien. (Gide, 1931, p.15)

après que Jean-Baptiste Say en 1815 avait précisé que :

“Qu’est-ce que nous enseigne l’économie politique ?

Elle nous enseigne comment les richesses sont produites, distribuées et consommées dans la société.”
Tout cela est bel et bon, mais Say en était arrivé aussi à mettre l’accent
– sur le gouvernement de l’Etat d’un pays et
– non pas sur la valeur, les richesses, les choses, etc. que les gens cernaient ou produisaient, valorisaient et échangeaient, étant donné la nature, la réalité, où ils se trouvaient et dont chacun ne pouvait qu’avoir une connaissance limitée (cf. ce billet d’août 2017) .

Et le fil conducteur de la valeur a été rompu.

Dans le livre intitulé Recherches sur les principes mathématiques de la théorie des richesses 1838, il y a donc 180 ans, Antoine Augustin Cournot précisait :

“La science a laquelle on donne le nom d’Economie politique, et qui a si fort occupé les esprits depuis un siècle, est aujourd’hui plus répandue que jamais.

Elle est entrée avec la politique proprement dite en partage de ces grands journaux qui sont le plus puissant instrument de publicité ;
mais on a tant été fatigué de théories et de systèmes, que maintenant on veut, comme on dit du positif, c’est-à-dire dans cette matière, des relevés de douance, des documents statistiques, des renseignements administratifs, propres à éclairer par l’expérience ces questions importantes qui s’agitent devant le pays, et auxquelles toutes les classes de la société sont si directement intéressées.”

La suite sur le Blog du Professeur Georges Lane

Advertisements

About ecoparis

Un groupe de chercheurs en économie autrichienne
This entry was posted in JB Say, théories économiques and tagged , . Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s