L’école autrichienne d’économie

Nommée ainsi du fait de la nationalité de ses fondateurs, l’école autrichienne d’économie a joué un rôle unique dans le développement de la doctrine économique au XXe siècle et dans la promotion de l’économie de marché au sein de la droite américaine d’après-guerre. Parmi les plus importantes contributions scientifiques de l’école autrichienne, on trouve l’impossibilité du calcul économique en régime socialiste, la théorie subjective de la valeur, la place centrale du coût d’opportunité dans les choix humains, l’importance du processus de la concurrence, la critique de l’approche macro-économique keynésienne, les origines  des cycles économiques et le rôle essentiel de la déduction logique dans la méthodologie des sciences sociales.

Sur les questions de politique, l’école autrichienne est surtout connue pour sa défense du libre marché contre toutes les interventions du gouvernement, sa défense d’une monnaie saine, du retour à l’étalon-or et des banques libres.

Outre les plus connus, Ludwig von Mises et Friedrich A. Hayek, les économistes dans la tradition autrichienne sont :  Carl Menger, Eugen von Böhm-Bawerk, Richard von Strigl, Wilhelm Ropke, Frank Fetter, Ludwig Erhard, Henry Hazlitt, Murray N. Rothbard, et Israel Kirzner. Le nombre d’économistes universitaires qui se considèrent comme proches de l’école autrichienne est important et croissant, bien que ces économistes restent une minorité dans la profession.

La suite ici

Advertisements

About ecoparis

Un groupe de chercheurs en économie autrichienne
This entry was posted in Economie Autrichienne. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s