Banalisation des taux d’intérêts négatifs : explications et conséquences

Déjà en 2009, la Banque centrale suédoise brisait un tabou en maintenant un de ses taux d’intérêt en terrain négatif. Quelques années plus tard (2015), on découvrait que Nestlé pouvait gagner de l’argent en empruntant à des taux négatifs de l’ordre de -0,008%. Depuis le 16 février 2016, le taux de dépôt à la Banque du Japon est de -0,1% et la France continue d’emprunter sur les marchés à des taux d’intérêt négatifs pour rembourser sa dette.

Ces taux d’intérêt négatifs suscitent l’étonnement. À raison puisque nous comprenons tous intuitivement que le taux d’intérêt est un prix pour le risque pris à prêter son argent pendant un certain temps. Récompenser l’emprunteur, c’est un peu comme marcher sur la tête. C’est rendre les stratégies d’épargne des particuliers pour les grands risques compliquées (accident, santé, retraite, etc.), c’est pousser les États à continuer à s’endetter, c’est dérégler la boussole des taux qui n’indiquent plus leur risque réel. Bref, comment expliquer ce phénomène et quels sont les risques ?

Les taux négatifs : conséquence de la crise de 2008

Les taux négatifs reflètent une appétence particulière des acteurs économiques pour des actifs sûrs comme peuvent l’être les obligations souveraines. Au fur et à mesure que la demande pour ces obligations augmente, le rendement fixe de celles-ci diminue au point d’entrer dans les zones négatives. Qu’à cela ne tienne, cela ne décourage pas pour autant les investisseurs qui continuent de préférer ces actifs à d’autres plus risqués. Les banques sont, en effet, obligées de les acheter pour avoir éventuellement du collatéral disponible. Les spéculateurs sur les marchés monétaires les achètent car ils espèrent y gagner en les revendant plus cher dès lors que les taux continuent à baisser. Les compagnies d’assurance quant à elles ont l’obligation d’en détenir.

La suite sur l’Institut Molinari

Advertisements

About ecoparis

Un groupe de chercheurs en économie autrichienne
This entry was posted in Monnaie et finances. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s