La destruction de la liberté, une preuve.

1. La destruction de la liberté.

La liberté, c’est la liberté de penser et d’agir (cf. M. Rothbard, L’éthique de la liberté, 1982, 1991 en français) au détail près sur quoi ont insisté Plick et Plock :

Mais les hommes de l’état font tout pour qu’il n’en soit pas ainsi, grâce à la pérennité du privilège de collation des grades qu’ils se sont donnés.

Au lieu que le doctorat soit le summum de l’université comme il l’avait été jadis, les hommes de l’état se sont immiscés dans celle-ci, ont dénommé le doctorat “doctorat d’état” et inventé l’agrégation de l’enseignement supérieur – où même Xavier Darcos, secrétaire d’état à l’enseignement supérieur en exercice en 2004, aujourd’hui académicien, n’y retrouvait pas son latin ou son grec puisqu’il confondait agrégation de l’enseignement supérieur et agrégation de l’enseignement secondaire -.

En effet, en 2003, le professeur Salin avait reçu du Premier ministre en exercice de l’époque (Jean Pierre Raffarin) la présidence du jury du concours sur la base de l’application de la règle traditionnelle souvent non respectée dans le passé ! – : “le plus ancien dans le grade le plus élevé”.

Des “chers collègues” tenteront, à plusieurs reprises, un coup d’Etat sans précédent dans l’histoire universitaire française contre le président et le jury que celui-ci avait constitués.

Cela ne débouchant pas, ils se replieront, à défaut, sur la tentative de déstabiliser à la fois les candidats au concours, le président et les membres du jury à l’occasion de la parution de résultats intermédiaires, ceux de le première épreuve dite “d’admissibilité”, en s’appuyant sur Internet et des médiats bien connus pour la désinformation quotidienne qu’ils exercent.

Etant donné l'”affaire”, Hervé Novelli, alors député de l’Assemblée Nationale, se fera un honneur, à l’occasion d’une séance hebdomadaire de questions au Gouvernement (séance du 3 mars 2004), d’interroger le ministre de l’éducation nationale sur de tels agissements.

Le ministre étant empêché, ce sera le secrétaire d’état qui lui donnera une réponse non seulement en décalage avec la question mais encore en confondant le concours en question avec le “concours de l’agrégation d’économie et de sciences sociales du secondaire” (lequel n’a strictement rien à voir avec le concours en question).

Il conclura sa réponse défaillante par une pirouette:

… “l’opposition manque de souffle aux affaires, mais ici elle ne manque pas d’air” (cf.https://basepub.dauphine.fr/bitstream/handle/123456789/293/ImperturbabilitePS2005.pdf?sequence=3).
Soit dit en passant, pour plus d’informations sur le sujet, on pourra se reporter à:
http://www.quebecoislibre.org/06/061210-3.htm
http://www.pageliberale.org/?p=961#comment-9140
http://blog.georgeslane.fr/category/Harmonies-economiques/page/4

En économie politique, le concours a lieu tous les deux ans, le Premier ministre nomme le président du jury qui lui-même choisit les autres membres dont le nombre a été fixé par le gouvernement.

Et le doctorat d’état était devenu le passage obligé pour pouvoir concourir à l’agrégation.

Mais aujourd’hui, le doctorat d’état n’existe plus.
Il a été transformé en diverses positions qui permettent de pouvoir entrer dans le concours.

2 . Idées économiques et politique publique de l’éducation en France.

En un excellent texte préparatoire intitulé “Idées économiques et politique publique de l’éducation en France (1877-1970)” et destiné au Séminaire de recherche en économie autrichienne, François Facchini, professeur des universités, vient de donner un panorama de la “structure doctrinale” des concours d’agrégation dans la période 1877-1970 (cf. graphique 1).

La suite sur le Blog du Professeur Georges Lane

Advertisements

About ecoparis

Un groupe de chercheurs en économie autrichienne
This entry was posted in Non classé, théories économiques. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s