La déroute des savants économistes officiels.

Il y a deux grandes écoles de pensée scientifique : celle selon qui la science, c’est la méthode et celle selon qui la science, c’est la mesure.

En matière d’économie politique, la science de la mesure a gagné officiellement depuis au moins la décennie 1940.

En France, en témoigne chaque jour l’existence du monopole de production de données que le législateur a créé sous le nom d’I.N.S.E.E. en 1946 et dont le premier directeur déclarait alors qu’il fallait « passer de la France des mots à la France des chiffres » (cf. Desrosières, 2003).

Aux Etats-Unis d’Amérique, à la même époque, la Cowles Foundation avait la même démarche.

Les dégâts sont incommensurables.

La suite sur le blog du professeur Georges Lane

Advertisements

About ecoparis

Un groupe de chercheurs en économie autrichienne
This entry was posted in Non classé, sciences économique, théories économiques. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s