Principales tendances en méthodologie de la science économique

Malgré toute l’importance qu’a prise la philosophie des sciences au XXe siècle, il faut reconnaître que ce n’est que tout récemment que cette discipline a porté une attention soutenue aux particularités de la science économique. Cet état de choses s’explique sans doute largement par le fait que les épistémologues, intéressés avant tout aux fondements du savoir scientifique, ont préféré en général prendre pour objet une science comme la physique avec laquelle la méthode scientifique a triomphé dans le monde moderne et que nombre d’économistes, d’ailleurs, prennent volontiers pour modèle. Pourtant, la volonté de faire de la science économique une science empirique similaire à la physique ne s’est généralisée qu’assez récemment. Tout au long du XIXe siècle, en effet, ce qu’on appelait alors l’économie politique se présentait bien comme la plus rigoureuse des sciences sociales, mais sa rigueur, elle la devait à sa précision conceptuelle et non pas à une quelconque prétention à produire des prédictions empiriquement vérifiables. Les écrits de John Stuart Mill, qui, tout en étant un des économistes les plus respectés de son temps, fut, à son époque, le théoricien par excellence des sciences inductives, consacrait cette distinction en faisant de l’économie politique une science déductive fondée sur des principes indubitables mais rebelles à toute forme de vérification 2. Cette façon de concevoir l’économie devait dominer tout le XIXe siècle et s’imposer jusqu’au milieu du XXe. Poussée à son extrême limite chez un penseur résolument aprioriste comme Ludwig von Mises 3, elle a trouvé en quelque sorte [106] sa formulation classique chez Lionel Robbins dont l’ouvrage paru en 1932 sous le titre An Essay on the Nature and Significance of Economic Science 4 a tenu lieu, pour quelques générations d’économistes, de catéchisme méthodologique. L’économie se présentait alors comme une théorie logique des décisions rationnelles prises en contexte de rareté.

La suite dans les Classiques de l’Ucaq

Advertisements

About ecoparis

Un groupe de chercheurs en économie autrichienne
This entry was posted in sciences économique. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s