Le temps du fil…

Les hommes de l’état veulent le bonheur du peuple, des gens, au besoin malgré ces derniers.

Pour y parvenir, selon ce qu’ils savent et qui n’est en rien la connaissance de la réalité, ils multiplient les réglementations, et les sanctions qui y affèrent, synonyme de violence, et non pas les lois du droit, synonyme de liberté (cf. Friedrich von Hayek, Droit, législation et liberté).

Exemplaire a été la conférence de Christian Noyer, actuellement gouverneur de la Banque de France, le 31 janvier 2014, sur « Pourquoi l’Union économique et monétaire a besoin d’une union bancaire » (cf. ce texte de juillet 2013).
Il y a expliqué qu’une petite oligarchie d’hommes de l’état, ceux de la Banque centrale européenne, était convenue de la réglementation d’une telle union, suite, entre autres, aux ennuis de l’Irlande et de l’Italie.  La Grèce n’était même pas mentionnée.

La suite sur le Blog du Professeur Georges Lane

Advertisements

About ecoparis

Un groupe de chercheurs en économie autrichienne
This entry was posted in Non classé. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s