La Grèce et Pluton, une certaine coïncidence.

L’actualité récente vient de mettre au premier plan Pluton et la Grèce, deux réalités a priori sans relation.

Les journalistes ne les relient donc pas et n’insistent pas sur la nature de la coïncidence implicite que, malheureusement, elles cachent.

La nature en question tient pourtant aux méfaits de la “communauté scientifique” évoqués par François Lurçat, en particulier, dans son livre de 2003 intitulé De la science à l’ignorance et développés à l’envie, au grand jour du public, par le trop fameux G.I.E.C.

En voici des éléments.

1. Pluton et le système solaire.

Longtemps, Pluton a été jugée être une planète du système solaire, quoique située au delà de la “ceinture de Kuiper” (découverte en 1992) qui en constitue une espèce de limite.

Découverte, pour sa part, en 1930 et comparée aux autres planètes, Pluton était mesurée être la plus éloignée du soleil (cf. http://www.le-systeme-solaire.net/pluton.html).

Il avait été calculé ainsi qu’elle faisait une révolution autour du soleil en 248 ans (cf.
http://fr.euronews.com/2015/07/14/la-nasa-ouvre-un-nouvel-horizon-au-plus-pres-de-pluton/ ).

La suite sur le Blog du Professeur Georges Lane

Advertisements

About ecoparis

Un groupe de chercheurs en économie autrichienne
This entry was posted in dette publique and tagged . Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s