« Notre » reprise ou celle des autres ?

Les nouvelles d’une reprise économique, quoique timide, commencent à se répandre. Les exportations, l’investissement étranger et les salaires ont augmenté. La BCE revoit à la hausse ses prévisions pour la croissance française en 2015. L’Europe semble, quant à elle, avoir repris le chemin de la croissance depuis 2012.

S’il est trop tôt pour se réjouir, il faut surtout éviter de se faire des illusions car, à ce stade, le moteur de la reprise en France se trouve à l’extérieur du pays. En effet, la hausse des exportations n’est pas le résultat d’un regain de compétitivité structurelle mais fait suite à une dépréciation de l’euro, conséquence directe d’une politique monétaire plus qu’accommodante de la BCE.

La suite sur l’Institut Molinari

Advertisements

About ecoparis

Un groupe de chercheurs en économie autrichienne
This entry was posted in reprise and tagged . Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s