“Vae victis” ou non responsabilité de la plupart des économistes.

1. Le coût de l’acte d’échange.

Si l’acte d’échange des marchandises n’était pas évalué coûteux par vous ou moi, les marchandises disponibles seraient échangeables “sans difficulté”, “sans obstacle”, l’échangeabilité ne poserait pas de problèmes économiques et n’aurait pas nécessité par le passé de trouver au moins un “moyen d’échange”, à savoir ce qu’on dénomme “monnaie” aujourd’hui, indument.

Ce qu’on dénomme “monnaie” est en effet la conséquence directe de ce coût de l’échange jugé élevé par vous et moi, personnes juridiques physiques (sigle “P.J.P.”), et réglementé de façon permanente et évolutive.

La suite sur le Blog du Professeur Georges Lane

Advertisements

About ecoparis

Un groupe de chercheurs en économie autrichienne
This entry was posted in Monnaie et finances and tagged . Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s