Pourquoi il ne faut pas avoir peur de la déflation

L’apoplithorismosphobie est la peur de la déflation, ou plus exactement des crises économiques résultant de la baisse des prix1. Comme nous allons le voir, cette peur est injustifiée et empêche de mener un débat rationnel sur le sujet. Il suffit aujourd’hui qu’une personnalité crie au danger de la déflation pour que l’intervention de la banque centrale soit considérée comme nécessaire. Les banquiers centraux sont devenus les alchimistes modernes, des gourous vers lesquels on se tourne à chaque difficulté que connaît l’économie, un instrument magique au service de l’action politique. Cependant, il n’y a aucun effet magique dans la création monétaire. L’expansion artificielle du crédit ne peut pas produire, comme l’a affirmé J. M. Keynes, le « miracle de changer une pierre en pain »2. Bien au contraire, celle-ci entraine inflation, le déclin du stock de capital, des bulles et des crises.

Aujourd’hui, mis à part les économistes de l’école autrichienne et quelques monétaristes, peu d’économistes défendent la déflation3. On pourrait en conclure que la science économique penche en faveur de l’interventionnisme des banques centrales. Ce serait oublier que la majorité des économistes « spécialistes » des questions monétaires sont employés et rémunérés par les Banques Centrales elles-même4. Or il est bien rare de scier la branche sur laquelle on est assis.

Il n’est pas question ici de défendre tous les types de déflation. Il y a, bien sûr, des sortes de déflation néfastes parmi lesquelles la restriction de la masse monétaire décrétée par le gouvernement. Par exemple, après avoir alimenté des bulles par la création monétaire, la Fed a trop restreint la masse monétaire en 1929, ce qui a causé une crise plus forte que ce qu’elle n’aurait dû être. De même, nous ne défendons pas la déflation confiscatoire, c’est-à-dire la limitation par la loi des retraits auprès des banques, qui fut utilisée par exemple en 2001 en Argentine5.

La suite sur Contrepoints

Advertisements

About ecoparis

Un groupe de chercheurs en économie autrichienne
This entry was posted in Economie Autrichienne, Monnaie et finances and tagged . Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s