Connaissance, jugement et usage de la propriété. Jörg Guido Hülsmann

Connaissance, jugement et usage de la propriété Jörg Guido Hülsmann Deux interprétations des causes du désastre socialiste Ces dernières années, le débat des années 20 et 30 sur le calcul socialiste a trouvé un regain d’intérêt auprès des penseurs de la tradition autrichienne. Avec l’effondrement de l’empire soviétique, l’affirmation de Ludwig von Mises que le socialisme en tant que système économique est impossible a trouvé en quelque sorte une confirmation empirique. Les économistes autrichiens ne partagent cependant pas une interprétation commune de cette question. Certains d’entre eux pensent que l’impossibilité du socialisme est issue de son incapacité à communiquer les connaissances dispersées1 . A leurs yeux, l’information relative à des circonstances particulières de temps et de lieu ne peut jamais être centralisée. Elle existe nécessairement sous forme dispersée, elle peut néanmoins être communiquée via les prix de marché des sociétés capitalistes. Le capitalisme est ainsi le seul système capable de résoudre le problème de la connaissance. D’autres auteurs considèrent que ce problème de la connaissance est secondaire2 . Le point saillant est, selon eux, la présence ou pas de propriété privée. Dans le socialisme, il ne peut pas y avoir de calcul parce que celui-ci présuppose des prix de marché. Les prix de marché présupposent eux-mêmes l’échange et par conséquent la propriété privée. Cette divergence d’opinions ramène à celle qui existe entre Mises et Hayek. Mises considérait qu’il était insuffisant d’insister sur le problème de la connaissance, tout simplement parce que cela laisse entendre que la mise en place d’un régime socialiste ne pose que des difficultés pratiques. Ce qu’il avait à l’esprit, c’est que le socialisme était impossible pour des raisons purement logiques3 . Hayek, pour sa part, se focalisait sur le problème de la dispersion de la connaissance 4 .Il n’a pas seulement développé ce point dans le débat sur le calcul en économie socialiste mais il en a fait le fondement de toute sa philosophie sociale ultérieure.

La suite de l’article du Professeur Jörg Guido Hülsmann ici

Advertisements

About ecoparis

Un groupe de chercheurs en économie autrichienne
This entry was posted in Economie Autrichienne and tagged . Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s