L’effet Cantillon

Cher lecteur,Aujourd’hui, j’aimerais que vous regardiez attentivement cette image :

D’après-vous… le cercle jaune est-il plus grand à droite qu’à gauche ?

Facile, me direz-vous.

Allez-y, prenez deux minutes.

Vous y êtes ?

Oui, ils sont identiques.

Si vous ne me croyez pas, je vous incite à masquer les cercles rouges avec
vos mains.

Vous voyez ?

Entouré de grands cercles, le cercle jaune paraît plus petit.

Entouré de petits cercles, le cercle jaune paraît plus grand.

Ce que je veux vous dire avec cette illusion d’optique : nous avons tendance
à créer des éléments de comparaison de nous-mêmes.

Oh, ce n’est pas une critique. Je suis le premier concerné. Par exemple, j’ai
choisi la caméra que nous utilisons pour filmer les conférences selon le nombre
de megapixels.

  Dans notre vie quotidienne, l’argent nous sert aussi un peu à comparer.Regardez les salaires.

Certes, en France, il est bien impoli de demander son salaire à quelqu’un.
Alors les curieux cherchent à obtenir cette information par voie détournée.

Pouvons-nous leur en vouloir ? Eh bien, je veux bien comprendre leur besoin
d’une référence.

Prenez une personne de votre entourage en référence.

Si votre salaire est plus important que le sien, vous vous sentirez valorisé.
A l’inverse, vous vous sentirez probablement diminué… et chercherez à trouver
un référentiel plus positif.

L’argent nous permet donc de comparer. Dans son genre, il s’agit même d’un
excellent outil.

Mais ça, ce n’est valable que si la quantité monétaire est fixe.

  Que se passe-t-il lorsque les banques centrales font tourner la planche à
billets ?
Précision importante.

La planche à billets tourne toujours à l’avantage de certains… et aux dépens
d’autres.

* Les « certains » de notre époque, ce sont les banques ; le complexe
militaro-industriel ; sans oublier les ” amis ” qui pratiquent le capitalisme
de connivence main dans la main avec les pouvoirs publics.

* Les « d’autres », pardonnez-moi, mais c’est vous, cher lecteur. Vous le
contribuable, l’entrepreneur, le salarié, l’indépendant, le chômeur,
l’étudiant, le retraité.

La planche à billets crée systématiquement de l’inflation. C’est même son
intérêt selon ses partisans – créé de l’inflation pour relancer l’économie,
mettant vos économies en péril.

Mais l’arnaque est ailleurs. L’inflation créée par la planche à billets n’est
pas uniforme – certains peuvent s’enrichir pendant que les autres
s’appauvrissent par simple effet de levier.

C’est là le principal héritage de Richard Cantillon, auteur de l’Essai sur la
Nature du Commerce en Général – le bien nommé Effet Cantillon.

Dans ce livre, il s’attelle à étudier la grande inflation du 16ème siècle,
provoquée par l’introduction en Europe de l’or des Conquistadors.

L’inflation est apparue progressivement. D’abord sur les produits des
fournisseurs du roi d’Espagne (les « certains » d’au-dessus). Pendant ce temps,
les prix agricoles sont restés stables. De fait, les agriculteurs se sont
appauvris (les « d’autres »).

Aujourd’hui, l’histoire se répète. En lieu et place de l’afflux massif d’or
pillé, vous pouvez mettre la planche à billets.

Bien. Vous avez saisi le danger.

  Comment s’en prémunir ?C’est un des sujets dont il sera question dans la prochaine conférence de
l’Institut Coppet. Elle concerne justement Richard Cantillon et son œuvre.

Vous y découvrirez l’impact de l’Effet Cantillon :
* sur la monnaie – l’euro, le dollar, les BRICS
* les prix, les crédits immobiliers (cas de la bulle de 2008)
* et de fait, votre vie quotidienne.

Existe-t-il des astuces pour se protéger des tricheurs qui exploitent à votre
dépens l’Effet Cantillon ?

Eh bien, venez à la conférence !
(Tous les détails sont sur la page)

En espérant vous y retrouver,

Meilleures salutations,


Damien Theillier

PS : Certains me préviennent par email qu’ils sont intéressés par les
conférences – mais ne trouvent pas le temps de venir. Je sais que nous avons
parfois des emplois du temps compliqués. Cependant, bien comprendre l’Effet
Cantillon a des répercussions immédiates dans votre vie.

Par exemple, vous ne verrez plus le crédit immobilier à taux variable de la
même façon. Alors, rejoignez-nous à la conférence !

Advertisements

About ecoparis

Un groupe de chercheurs en économie autrichienne
This entry was posted in Economie Autrichienne and tagged . Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s