L’origine des crises

Le système des réserves fractionnaires, une formidable machine à inflation.

Un peu de théorie monétaire

Nous avons le monde réel avec deux objets, A et B. Et nous avons une masse monétaire M = 100, par exemple. Pour que tout aille bien, M doit pouvoir acheter entièrement A et B. Imaginons que A et B soient de même valeur. Donc A vaut 50 et B vaut 50. Maintenant si on augmente M, disons à 200, mais sans rien changer au monde réel, M doit toujours lui correspondre. Donc A ne vaut plus 50, mais 100. Pareil pour B. C’est une inflation de 100%. Maintenant si M est réduit à 50, A vaudra 25. Ça, c’est une déflation de 100%.

La suite dans les Echos

Advertisements

About ecoparis

Un groupe de chercheurs en économie autrichienne
This entry was posted in théories économiques and tagged , , . Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s