L’école autrichienne, par Jesus Huerta de Soto

En science économique, la question de la méthode est importante. Il y a une branche dominante, qui peut être rassemblée sous le terme de la synthèse, qui aborde l’économie comme un problème d’équilibre entre des quantités : prix, travail, biens, services. La méthode est empirique et mathématique. A partir de l’étude de la réalité, une hypothèse est élaboré, qui sert à des modèles mathématiques.

Une autre méthode est la voie choisie par l’école autrichienne. Celle-ci se veut dynamique, quand l’école de la synthèse aboutit à un équilibre statique. L’école autrichienne envisage l’économie comme une partie de l’étude de l’action humaine. Elle étudie la coordination des actions entre chacun.

L’école autrichienne, et les différences d’approche en économie, sont mal ou pas du tout connue du grand public, et souvent même de ceux qui s’intéressent à l’économie.

La suite ici

Advertisements

About ecoparis

Un groupe de chercheurs en économie autrichienne
This entry was posted in Economie Autrichienne and tagged . Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s