Louis Baudin et les Incas

À l’instar de l’ouvrage de Jacques Soustelle (La vie quotidienne des Aztèques à la veille de la conquête espagnole), le livre de Louis Baudin fait donc partie, lui aussi, de la collection lancée jadis par l’éditeur Hachette (« La vie quotidienne »). Même si ce dernier appartient désormais au domaine de l’historiographie, son importance est réelle ; tant il est l’un des rares livres parus en langue française dans la première moitié du XXème siècle, et puisqu’il a atteint, si l’on en croit l’exemplaire que je possède, un tirage plutôt élevé (33.000). D’autre part, Louis Baudin est surtout connu pour avoir assisté au colloque Walter Lippmann en 1938, acte fondateur du mouvement intitulé « néo-libéralisme » et regroupant, par conséquent, des économistes tels que Ludwig von Mises, Wilhelm Röpke, Friedrich A. Hayek, ainsi que Louis Rougier. Il fera partie plus tard de la Société du Mont-Pélerin, institution qui a repris l’idée du colloque Walter Lippmann, c’est-à-dire l’organisation de la doctrine du néo-libéralisme, laquelle a essentiellement démontré sa pluralité intellectuelle de par les opinions souvent divergentes de ses membres.

La suite ici

Advertisements

About ecoparis

Un groupe de chercheurs en économie autrichienne
This entry was posted in Les libéraux français and tagged . Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s