Les variations du chômage en Angleterre Jacques Rueff

En août 1920, il y avait en Angleterre 120 000 chômeurs, sensiblement le même nombre que dans les mois précédents ou qu’en période normale d’avant-guerre.

En octobre, deux mois plus tard, il y en avait 470 000 — quatre fois plus — et ce nombre ne cessa de croître jusqu’en juin 1921, atteignant alors le chiffre à peine croyable de 2 170 000.

Il est impossible d’admettre qu’un phénomène aussi caractéristique que celui-ci ait pu prendre brusquement naissance, en un même instant, dans toutes les branches de l’activité industrielle et en toutes parties du Royaume-Uni, sans avoir été provoqué par une cause générale, elle-même bien caractérisée. C’est à la recherche du phénomène qui a pu faire naître au cours du 4è trimestre de l’année 1920 la crise sévissant encore actuellement en Angleterre qu’est consacrée la présente étude. Elle a permis de mettre en lumière, on le verra dans la suite, la cause déterminante du chômage anglais et d’énoncer les conditions dans lesquelles on pourrait en attendre, soit l’atténuation, soit même la disparition complète

La suite ici

Advertisements

About ecoparis

Un groupe de chercheurs en économie autrichienne
This entry was posted in Les libéraux français and tagged . Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s