L’école autrichienne d’économie et les réseaux sociaux en Chine

Chine : tandis qu’il est risqué de critiquer ouvertement le gouvernement, des cours d’économie autrichienne diffusés sur les réseaux sociaux permettent de parler tranquillement de liberté.

Par Kenli Schoolland, depuis Shanghai, Chine.
Un article de l’Institut Coppet.

Dans de nombreux pays à travers la planète, nous apprenons que l’utilisation des réseaux sociaux et des applications mobiles aide les gens à communiquer entre eux pour s’opposer à l’État ou aux normes établies. De l’Égypte au Venezuela, les réseaux sociaux ont joué un rôle fondamental dans l’organisation des manifestations.

Craignant une contagion, le gouvernement chinois a depuis longtemps tâché de bloquer l’usage de certains réseaux sociaux, de sorte que Facebook et Twitter ont une présence mineure dans le pays. Néanmoins, ici à Shanghai, j’ai découvert quelques-unes des manières innovantes par lesquelles les applications mobiles locales sont utilisées pour diffuser l’idée de liberté.

La suite sur Contrepoints

Advertisements

About ecoparis

Un groupe de chercheurs en économie autrichienne
This entry was posted in Economie Autrichienne and tagged . Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s