La légende noire de la révolution industrielle selon Mises et Hayek

La vision standard de la révolution industrielle dans le grand public est qu’elle aurait conduit à la paupérisation généralisée de personnes qui jusqu’alors vivaient dans la joie et l’abondance. Durant ces dernières décennies, cependant, d’autres interprétations de cette période critique sont devenues tellement abondantes que même les manuels de civilisation occidentale, qui tentent toujours de s’adapter aux nouvelles tendances de la pensée universitaire, ont été forcés de concéder l’existence d’un « débat sur les niveaux de vie » autour de la révolution industrielle. Déjà dans les années 1940 et 1950, les grands économistes autrichiens F. A. Hayek et Ludwig von Mises étaient de ceux qui avançaient une autre vision.

Une des raisons pour lesquelles autant de mensonges et d’idées fausses sont venus brouiller notre compréhension de la révolution industrielle, selon Hayek, est que les historiens qui avaient étudié le sujet ont été aveuglés par leurs propres idées préconçues à base d’idéologies.

La suite sur Contrepoints

Advertisements

About ecoparis

Un groupe de chercheurs en économie autrichienne
This entry was posted in Economie Autrichienne and tagged . Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s