L’Action Humaine

L’économie est la plus jeune de toutes les sciences. Dans les deux cents dernières années, il est vrai, nombre de sciences nouvelles ont émergé des disciplines familières aux anciens Grecs. Toutefois, ce qui s’est produit là fut simplement que des parties du savoir, qui avaient déjà trouvé leur place dans le complexe du vieux système des connaissances, accédèrent à l’autonomie. Le champ d’étude devint plus nettement subdivisé et traité selon des méthodes nouvelles ; des provinces jusqu’alors inaperçues y furent découvertes, et l’on commença à voir les choses sous des aspects différentes de ceux perçus par les prédécesseurs. Le champ lui-même n’était pas élargi. Mais l’économie ouvrit à la science des hommes un domaine précédemment inaccessible et auquel on n’avait jamais pensé. La découverte d’une régularité dans la succession et l’interdépendance de phénomènes de marché allait au-delà des limites du système traditionnel du savoir. Elle apportait un genre de connaissance qui ne pouvait être considéré comme relevant de la logique, des mathématiques, de la psychologie, de la physique, ni de la biologie

La suite et le livre ici

Advertisements

About ecoparis

Un groupe de chercheurs en économie autrichienne
This entry was posted in Economie Autrichienne and tagged . Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s