Usage des mathématiques et scientificité de la science économique

Cette communication soutient que le développement des mathématiques en science économique nuit à sa connaissance de l’action humaine et du fonctionnement du marché. Il explique la tendance de l’économie à devenir une branche des mathématiques par une erreur de jugement sur la nature des sciences humaines qui trouve son origine dans le constructivisme philosophique et technique qui a dominé le XX° siècle. Il présente succinctement dans une première partie les arguments avancés en faveur des mathématiques. Deux arguments sont le plus souvent donnés par les économistes mathématiciens. 1) Les mathématiques sont bénéfiques en science économique parce qu’elles précisent la pensée et lui donnent l’exactitude nécessaire au raisonnement scientifique. 2) Les mathématiques renforcent la puissance du raisonnement et permettent de mettre en évidence des relations quantitatives insoupçonnées par le statisticien. La deuxième partie est consacrée à la critique de ces deux arguments. 1) Elle montre, tout d’abord, que les mathématiques ne traduisent pas la pensée. 2) Elle montre, ensuite, que si les mathématiques ont pour objet formel, la quantité, elles ne peuvent atteindre que la dimension quantitative des phénomènes économiques.

Voir l’Etude du Professeur François Facchini ici

Advertisements

About ecoparis

Un groupe de chercheurs en économie autrichienne
This entry was posted in Economie Autrichienne, théories économiques and tagged . Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s